La compréhension est l’autre nom de l’amour

Je veux partager avec vous un texte du livre de Thich Nhat Hanh :
Pratique de la méditation à chaque instant, Ed : le courrier du livre.
ISBN : 9782702909164

En essence aimer l’autre c’est le comprendre. Et comprendre c’est être capable de ressentir sans jugement, le profond sentiment d’insatisfaction qui fait souffrir la personne qui est face à nous. Comprendre l’autre commence par créer suffisamment d’espace en soi pour d’abord se comprendre soi-même et pour ensuite pouvoir accueillir l’autre.

La compréhension signifie d’abord la compréhension de la souffrance et de sa nature.
Quand la compréhension profonde est là (ce que permet le travail de constellation) la situation change immédiatement. Avec la compréhension, nous pouvons progresser vers plus d’acceptation, d’amour et de bonheur.

La reconnaissance et la compréhension profonde de la souffrance et de ses causes apportent acceptation et amour. Aussitôt que tu as l’acceptation et l’amour dans ton coeur, tu te sens beaucoup mieux et tu peux aider d’autres personnes à se transformer.

Lorsque nos coeurs s’élargissent, ces mêmes choses ne nous font plus souffrir. Nous avons suffisamment de compréhension et de compassion et nous pouvons étreindre les autres. Nous acceptons les autres tels qu’ils sont, et alors, ils ont la possibilité de se transformer.
Comprendre la souffrance d’autrui est le plus cadeau que l’on peut offrir à une personne. La ‘compréhension’ est l’autre nom de l’amour. Si vous ne comprenez pas l’autre, vous ne pouvez pas aimer.

 

Reconnaître ton père et ta mère en toi.

Le petit garçon plein de blessures dans le père adulte et le garçon de 5 ans qu’était ton père autrefois sont tous les deux devenus toi-même. Ton père comme ta mère ne t’ont transmis rien de moins que leur être tout entier.

En vérité, toi et ton père, toi et ta mère, vous n’êtes pas deux personnes différentes, même si vous n’êtes pas non plus la même. Voilà la vision profonde appelée ni identique, ni différent.

Une fois que tu arrives à embrasser l’enfant de 5 ans en toi, tu peux faire de même avec l’enfant intérieur de ton père et vice versa. Ainsi, la transformation de ton père en toi déclenchera la transformation de ton père extérieur à toi. En agissant ainsi, tu pourras éviter de reproduire les mêmes erreurs avec tes enfants.

Laisser un commentaire